A courir comme ça, qu'est-ce que tu fuis ?


Plus que jamais nous vivons dans l'ère de la consommation, de la course et de la frénésie, tout n'a jamais été aussi simple et accessible, que ce soit les voyages, internet, les réseaux sociaux, les voitures, l'argent, les fringues, la bouffe, on a accès à tout et si facilement ou presque...mais il y a peut-être bien quelqu'un ou quelque chose à qui nous n'avons plus accès : soi


Nous partons tous à la conquête de ce bonheur, dans une surconsommation, dans une routine frénétique du certes métro - boulot (qui dit passer des heures sur Zalando et autres ), histoire de savoir pour quoi on bosse, vu que ça nous fait littéralement chier de bosser pour qui on bosse, n'est-ce pas, puis parce que c'est dimanche et qu'on est tout seul alors on tentera un énième tour sur Tinder, mais hélas sans succès.

Ce n'est plus dans nos valeurs, ce n'est plus à notre image, alors on se fraie , on se cherche et on se perd, là où on peut, jusqu'au prochain week-end, jusqu'aux prochaines vacances, et quelques mois avant on se motivera par un nouveau bikini challenge qui pourra nous occuper un temps soi peu l'esprit..

Nourrir inlassablement ce mental envahissant, et ne pas faire face...mais face à quoi ?

Face à soi, sa solitude et son envie mortelle de vie, mais putain qu'on se fait chier dans ce monde parasité, et pourtant comment fait-on, pour sortir de là ?

C'est peut-être ce qu'on me demande le plus souvent en messages privés.

Et cette génération Y que nous sommes, elle s'en pose des questionnements profonds sur finalement le sens de cette frénésie, le sens de cette vie qu'on a pas vraiment choisie.

Alors maman, papa ? Comment on construit le bonheur en 2017 ? Comment on fait pour arrêter la machine qui va nous engloutir, nous faire crever devant un écran ou dans un énième burn-out ?

Ah ça, être docile on nous a appris à l'école, être bien comme tout le monde, mais voilà à 30 piges, tu réalises que ça marche pas leur truc de grands des années 80.

C'est vrai après tout, la vie c'est du fun, la vie c'est de l'amour, de la joie (non je suis pas bisounours), la vie c'est d'être ici et maintenant dans un moment agréable qui nous fait du bien. "On est pas venu là pour crever le cul sur une chaise de bureau."


Une seule solution ?