Freeboobs ! NON au SOUTIF ! Un goût de liberté intense...

August 6, 2017

 

Cet article ça fait un moment déjà qu'on me le réclame et ça y est ! Il est temps. Après une bonne nuit d'insomnie je décide enfin de m'y mettre. Il faut que ça sorte cette histoire de freeboobs. Mais c'est quoi au juste les "freeboobs" ou les "seins libres" en français. 

 

Et bien c'est le fait de ne pas porter de soutien-gorge ou autre outil de compression des nichons. C'est le "braless" ou "freeboobs" le topless c'est à la plage, là tu n'as même plus de vêtements. C'est différent.

 

 

 

 

En effet, depuis maintenant environ 2 ans, je ne porte plus de soutien gorge et c'est MA révolution, une liberté réelle, mais qui néanmoins ne fut pas si simple à assumer.

 

Pourtant pour ceux qui me connaissent, ils sont pas vraiment gros, ils sont là, mignons, juste comme il faut, pour moi, pour mon corps. Mais justement c'est pas toujours bien vu les petits seins. En tous cas à mon époque, j'ai 31 ans, c'était bien d'avoir des gros tétés, et j'avoue j'ai envisagé une fois ou l'autre, il y a fort longtemps, lorsque je vivais encore au moyen-âge de m'imaginer avec une belle paire de seins refaits. 

 

Doux Jésus, bref ce n'est pas très approprié comme expression. Heureusement ils sont là intacts, et plus heureux que jamais, fiers et bien droits, heureux d'être libres. Ceci dit je respecte que pour certaines personnes cela reste un besoin de passer par l'opération.

 

Au début, j'ai arrêté de porter des soutiens-gorges seulement en été et pour certains vêtements, puis petit à petit c'était tellement confortable que c'est passé à tout l'été ...c'est vrai qu' aujourd'hui avec la mode de certains vêtements et les dos-nu, les occasions étaient de plus en plus fréquentes et puis finalement je ne subissais plus cette compression toute la journée. Car faut qu'on en parle de ce moment quand tu rentres chez toi et que tu dégraffes ton soutif. Ah !!! vous voyez de quoi je parle... ?  C'est quand même une sacrée libération. Alors je me suis dite : mais pourquoi continuer à m'infliger cela ? L'automne arrivant, l'air se rafraichissant, je décidai de porter des soutiens-gorges triangles sans armatures, c'est joli et puis c'était la tendance. J'en trouvais partout.  Mais au final ce n'est pas non plus hyper confortable et même pas utile. 

 

Alors un jour, je me suis dite allé enfile ton pull d'hiver sans rien dessous. Wow c'était tellement bizarre. Je me sentais nue. J'avais l'impression qu'on ne voyait que ça ou plutôt qu'on ne les voyait plus. Pas de soutien-gorge rembourré ou autre pour valoriser mes petits melons (pommes) rebondis. Et alors ? Il m'a fallu à peine quelques jours pour m'y faire. Je n'en restais pas moins une femme et une femme féminine et désirable, mais juste libre de ne pas s'infliger quelque chose qui fut finalement dicté par la société. 

 

Alors vous me direz c'est facile, je ne fais qu'un B, et bien entendu avec une poitrine plus généreuse, en faisant du sport, une brassière peut être plus confortable est adaptée et nécessaire. Mais sinon la poitrine se tonifie et se muscle en étant libre. 

 

Je ne m'exprimerai pas sur des faits médicaux ou autres car je n'ai pas assez de connaissances sur le sujet, mais il semblerait néanmoins qu'il y ait un lien de cause à effet. D'autres références plus pointues en parleront certainement mieux que moi. 

 

En tous cas, ce jour-là j'ai pu faire un choix. le choix me libérer d'un code de la société et bien depuis c'est fini, plus de soutien gorge et je me sens vraiment encore plus féminine qu'avant, plus épanouie dans mon corps et plus femme que jamais, plus forte et conquérante.

Témoignages de "freeboobs girls" 

 

Alessandra, 34 ans 

 

Depuis le 3 mai  j'ai arrêté de porter le soutien gorge car suite à une opération chirurgicale je n'arrive pas à en porter. Hier, j'ai essayé d'en remettre un, sans bretelles et très doux, car je me sentais nue avec mon chemisier blanc et ... je me suis sentie comme si quelqu'un était en train de me serrer dans un corset de torture dans le but de briser les côtes ! Mais pourquoi on s'inflige cette souffrance? Au delà de la fonction, de la mode, de l'esthétique (je trouve certains soutiens gorges très beaux, et certainement utiles), je ne comprends pas pourquoi les soutiens gorges sont si inconfortables? Pourquoi ce besoin de se serrer dans cet instrument de torture? Depuis cette expérience je crois que je vais en porter le moins possible et je vais en acheter des simples, sans baleines, sans rembourrage etc

 

 

 Andonia, 35 ans 

 

J'ai arrêté de porter un soutien gorge peu après le début de l'allaitement de mon fils car je trouvais très peu pratique de devoir le décrocher à chaque fois. Par la suite, j'ai pu constater une réelle libération, certaines tensions au niveau de la nuque se sont atténuées. J'ai également la peau moins irritée et je transpire moins. En ce qui concerne le maintien, j'ai une petite poitrine et ne ressens aucune gêne même en faisant du sport.

 

 

Yasmine, 34 ans

  

Pour commencer, je vais revenir sur mon premier besoin de porter un soutien-gorge.. et bien j'étais jeune, même très jeune au point même que je n'avais aucune nécessité physique d'en porter un, car je n'exerçais pas de sport qui secoue ma poitrine et surtout j'avais pas encore de nichons. En revanche, certaines de mes camarades commençaient à en avoir et ÇA c'était grave! 

Je suis en âge de porter ce truc que les filles, qu'on met pour montrer qu'on est entrain de grandir. Bref j'ai eu mon soutif avant d'avoir des nibares ! Aujourd'hui ça me fait sourire.

Le temps passe et il faut le dire, je m'y suis habituée .. Comme on s'habitue à tout.. sauf que l'habitude est devenue un besoin qui s'est transformé en Wonderbras.. ce qui me rappelle bien comme il faut que j'ai pas la poitrine de la bonne taille.. mais plaire j'aime ça alors ça dure quelques petites années. 

Finalement devenue jeune femme et sûre de moi et de qui je suis, j'ai osé retiré mon soutien-gorge qui gâchait mon joli top sans bretelle... !!! Une vraie découverte.
Et petit à petit, un basique, une jolie robe, un t-shirt, etc.. j'ai essayé sans ce soutien-gorge et j'ai découvert la liberté pour une partie de mon corps. ma poitrine, celle qui définie ma féminité encore et toujours et même avec un grand décolleté pour une petite poitrine. 

Fini le shopping a des prix faramineux ..! En revanche j'ai un tiroir plein de jolie petites culottes .. sexy ou pas.. finalement on s'en fout.

J'ai 34 ans et je vis depuis mes 22 ans libre de cette armure. Le tout c'est d'essayer petit à petit. 

 

  

 

Ceci dit, je sais également que ce qui vous retient de franchir le cap, c'est le regard des autres. Mais déjà ça se voit pas vraiment. C'est juste que quand on s'y met on croit qu'on ne voit que ça, mais c'est faux. C'est comme quand tu veux choisir une nouvelle paire de lunettes, tu vas voir des lunettes partout, idem pour les femmes enceintes etc... on voit ce qui nous préoccupe. 

 

On m'a également dit : mais mon copain n'aimerait pas ça ! Alors stop !!! Passe ton soutif à ton mec une journée et on en reparle. Ok ? 

 

Avant tout, tu es une femme et tu es libre. Une femme libre. On est en 2017 et chacun fait ce qu'il veut de son corps. Personne à aucun moment de ta vie n'a le droit de te dire quoi faire de ton corps, tu as tous les droits sur ton corps et personne n'en a aucun sur toi, ta personnalité et ton corps. Respecte-toi, affirme toi et franchement, aucun homme ne m'a fait une remarque en ce sens, mais je sais que ça existe. Au contraire, pour le moment, ils trouvent cela extrêmement féminin et charmant, voire plus.

 

 

Ce changement m'a fait beaucoup de bien dans ma liberté et

l'acception de mon corps, aujourd'hui je l'aime encore plus qu'avant,

et JE m'aime MIEUX qu'avant. 

 

Mais encore une fois, on ne fait pas ça dans un but de séduction, mais dans une conscience de libération, de choix personnel. Et si tu es bien en soutien-gorge et que tu adores la lingerie c'est très bien aussi. Chacune est libre de ses choix, mais sache que tu as ce choix de ne pas porter de soutien-gorge et c'est simplement le message que je souhaitais faire passer, sans douter de toi, au contraire pour ma part ce fut une étape importante dans l'expansion de ma confiance en moi.
 

La marque qui fait bouger les choses 

www.myboobsbuddy.com

 

My Boobs Buddy, est une marque décomplexée et engagée dans la lutte contre le cancer du sein, créée en juin 2013.

Parce que le meilleur moyen de lutter contre la maladie est d’en parler, les seins s’affichent et se revendiquent !

Au départ, un constat : 90% des cancers du sein peuvent être guéris s’ils sont dépistés à temps. Cependant, le dépistage n’est recommandé qu’à partir de 50 ans.

 

Notre mission principale est donc d’encourager le dépistage le plus tôt possible, à travers l’autopalpation. Nous prônons l’auto-palpation et nullement la mammographie ou autre échographie. Nous souhaitons sensibiliser les jeunes femmes en leur faisant prendre conscience des gestes à suivre. My Boobs Buddy a choisi d’employer un ton décalé, pour toucher un public plus jeune.

My Boobs Buddy reverse aussi des fonds à l’association Keep a Breast (10% de notre marge) pour les aider à financer des actions de sensibilisations auprès des jeunes femmes.

 

 

 

 Le porter c'est s'engager

 

 

En tous cas, pour rien au monde je ne reporterai de soutien gorge.

Mon choix est fait !

 

FREEBOOBS FOREVER

 

 

 

 

 

With love and freedom, 

 

Jen

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

Me contacter

  • Facebook - White Circle
  • YouTube - White Circle
  • Instagram - White Circle