Harvey Weinstein, seul et unique prédateur ?

October 15, 2017

 

 

 

 

C'est fou cette histoire avec Harvey Weinstein ? Vraiment ? Ok le type est un gros porc qui se tape mille et une femmes et en viole certaines, avec chantage et intimidation, harcèlement et plus encore. Il est un vrai prédateur. Mais replaçons les choses clairement. Comme dit ci-dessus, quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt. 

 

N'allez pas croire qu'il s'agisse d'un cas isolé. Wake up !!! Il y en a des milliers des mecs comme lui et pas que Trump ou 1-2 autres mecs connus ou encore ces fous qui enferment des filles dans les caves. Des pourris qui profitent de leur statut d'homme riche, puissant (impuissant) et égoïste. Des milliers, des centaines de milliers.

 

Même un pauvre type sans un rond, va se sentir puissant, lorsqu'il se tape des putes en Thaïlande, alors que clairement c'est pas mieux, c'est de l'abus également et on ne parle pas de tout ce qui se passe avec les mineurs. Donc ne jouons pas les choqués face à cette histoire qu'i n'est q'une parmi tant d'autre ! La grande différence, et la chance est que ce prédateur est célèbre et grace à cela, beaucoup de femmes célèbres, d'actrices vont parler et parlent déjà, engendrent ainsi une polémique mondiale.  Ceci va grandement mettre le doigt sur un tabou quotidien et international, une conspiration consentante qui ne peut plus durer dans un tel silence. 

 

Je vous joins la vidéo magnifique d'une femme remarquable qui en 1min30 va réussir à résumer toute la situation qui concerne aujourd'hui non seulement des actrices, les journalistes, mais l'abus de pouvoir ne se limite pas au monde médiatique : 

 

 

clique sur le lien : 

 

https://www.tf1.fr/tmc/quotidien-avec-yann-barthes/videos/florence-darel-femmes-ne-un-trophee-un-butin.html


Cette histoire permet aujourd'hui la mise en lumière d'un fléau que subissent bien trop de femmes et il est temps que chacune ose parler, ose affirmer, oui j'ai été agressée, abusée par cet homme. 

 

 

Nous devons ouvrir notre voix pour que cela ne se reproduise pas sur nos soeurs, nos filles, nos nièces. Il est temps de parler. 

 

L'inconscient collectif doit prendre une nouvelle forme et pour ça il faut briser les tabous et se réaffirmer,

reprendre sa vraie place.


Encore une fois il ne s'agit pas de se liguer contre les hommes ou d'entrer dans une lutte homme-femme, on a rien contre vous, si vous nous respectez et que vous aussi arrêtez de lutter contre nous, dans une misogynie malsaine, car on en parle pas non plus de cela. . Et obtenir son respect, c'est le faire valoir. Donc pour cela, nous devons toutes exprimer cette injustice et ne plus se taire, ni rester dans un silence coupable. 

 

Que cela soit la blague débile mais déplacée d'un chef un peu trop porté sur la chose, un geste que vous n'avez pas autorisé, une distance d'intimité pas respectée par un proche, un membre de votre famille ou des regards, des mains baladeuses, des réflexions "limites", c'est déjà trop. Et c'est encore plus grave lorsque des témoins (collègues, famille, amis, etc..) font mine de rien, et entrent dans un déni et un mutisme durable si ce n'est éternel.

 

Tous ces dépassements, ce sont les prémices d'une agression plus violente et forcée, c'est déjà un abus non seulement intime mais également moral.  Affaiblir sa victime, l'intimider pour qu'elle s'habitue et que cela soit normal, pour qu'elle se taise.

 

Dites stop, n'ayez pas peur du rejet, de ce qu'on pensera. Ne vous inquiétez pas d'oser parler, la vie vous le rendra. Il n'y a que toi qui puisse t'offrir le fait de reconnaître ce que tu as vécu et tu dois croire en ce fait que c'est abus et que ce n'est pas normal. Tu dois CROIRE EN TOI, malgré tout, malgré toute la difficulté que ce la représente et force que cela demande.

 

Alors pas besoin d'aller dans la stratosphère hollywoodienne pour subir l'abus des hommes non pas sexuellement addictifs mais psychiquement atteints dans leur connerie égotique de toute puissance, camouflant certainement d'autres blessures qui leur sont propres, mais pas d'empathie pour ceux-là.

 

Tu dois penser à toi, tu es ta priorité, prends soin de toi avant toute chose, prends conscience de ta valeur, de ta force, non pas pour subir longuement, mais pour te défendre, te positionner et prendre parole.

Ta force résidera dans ta rebellion non pas dans ta durable soumission. 

 

 

Et quant à tout prédateur ou prédatrice....un jour tout se sait...tu peux bien crier à dénoncer mille et une injustices, tu peux bien montrer une image morale et clinquante, mais demande-toi si tu te sens vraiment intègre au fait de mentir à l'autre, de te fourvoyer dans ta manipulation,  dans le mensonge, d'abuser de la faiblesse d'autrui pour te gonfler un temps soit peu ta médiocre estime, de profiter de sa soumission et de t'en accommoder.  Ne soit ni bourreau, ni victime.

 

Et toi, victime, ne te laisse pas faire, reprends le pouvoir, les rennes de ta vie. En as-tu pas assez d'être soumis (soumise), homme ou femme ? Dès qu'il y a abus quelconque, parle, prends position, sois ta priorité et avance librement, avec courage, foi et détermination.

 

Tu es le seul/la seule et l'unique

à pouvoir te donner ta valeur et ton estime

et celle-ci se trouve

dans ton authenticité et dans ta voix.

 

 

 

Ne fais pas aux autres ce que tu n'aimerais pas qu'on te fasse.

  

 

Aie confiance en toi et avance, tu peux changer ici et maintenant cette situation en mettant un terme, en ne donnant plus le pouvoir à l'autre, en redevant le capitaine de ton navire...et ne t'inquiète pas que les vents de l'univers  sauront souffler un vent plus doux sur ta route et bien loin des tempêtes passées.

 

  

With Love, 

 

Jen

 

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

Me contacter

  • Facebook - White Circle
  • YouTube - White Circle
  • Instagram - White Circle